Ce matin, j’ai enfin compris à quoi servaient les deux machins que j’ai au bout de mes p’tis bras : les mains.

Eh oui, ça faisait 2 mois 1/2 que je me posais la question. Depuis quelques jours, je les regardais attentivement sous tous les angles, mes mains, avec intérêt. Je me disais que forcément, si elles étaient la, il y avait une bonne raison.

Et c’est donc ce matin, pénarde dans mon transat, que je l’ai découverte cette raison :

ça sert à choper des trucs !!!

J’avais pas forcément prévu d’étudier la question ce matin, et va savoir pourquoi, mon père m’a installé mon portique à bestioles.

Cette découverte m’a intéressée à un tel point que je n’ai plus eu le temps de regarder mes parents, à qui d’habitude je fais de grands sourires et des Areuh le matin.

Mais là, désolée, c’était trop important. Vous vous rendez-compte ?

Avec mes mains je vais pouvoir faire plein de trucs vachement marrants !

J’ai donc décidé de m’entraîner immédiatement, en mettant des grosses baffes à mon escargot suspendu avec ma main droite, et en essayant d’arracher les ailes de ma ptite abeille avec ma main gauche. Sur cette photo, on voit bien dans son regard qu’elle aime beaucoup ça :

J’ai encore des trop petits bras pour faire la misère à ma coccinelle en plein milieu de mon portique, mais je la guette du coin de l’oeil : « Attends que mes bras rallongent, toi, et ça va être ta fête ! »

Alors c’est sûr, je ne maîtrise pas encore toutes les trajectoires. Mais je suis en plein progrès, je vous assure.

Et puis, ça me fait de nouveaux amis avec qui parler ! Ils ne me répondent pas comme mes parents, mais c’est pas grave.

Apparemment, ça donne grand moral à mes parents cette affaire.